Vous êtes amateur de vin et vous vous êtes constitué une cave ? Il est capital pour vous qu’elle soit bien assurée. Des options et assurances spécifiques en fonction des compagnies permettent de protéger au mieux vos bouteilles.

Déclarer l’existence de votre cave à vin

Quel que soit le lieu où vous l’avez installée, il importe de déclarer l’existence de la cave à vin à votre assureur afin de déterminer si elle peut être couverte par votre assurance habitation. En cas de sinistre, l’indemnisation sera fonction des franchises et des montants maximum de garantie.

Si votre cave se situe dans une dépendance (par exemple un local au fond de votre jardin ou encore le sous-sol de votre immeuble), elle ne sera pas forcément couverte par votre assurance habitation. Ces espaces étant considérés comme des dépendances, vous devrez installer des moyens de protections spécifiques si vous prenez la garantie cave à vin. Rapprochez-vous de votre assureur.

Opter pour la sécurité avec une garantie cave à vin

Si votre cave à vin (armoire ou étagères de stockage) est située dans une pièce faisant partie intégrante de votre logement, elle peut être couverte par la garantie vol de votre contrat d’assurance multirisque habitation, si son contenu n’excède pas 2 000 €.

Si vous possédez plus de 2 000 € environ de vins, alcools, spiritueux, etc., vous pouvez souscrire l’option spécifique pour les caves à vin. Le contenu de votre cave pourra ainsi être protégée contre les risques d’incendie, d’inondation, de catastrophe naturelle, de vandalisme, de vol ou même en cas d’effondrement accidentel de vos casiers. Certaines compagnies proposent d’assurer non seulement les bouteilles mais aussi le matériel comme les bouchons ou les étiquettes, situé dans votre cave à vin.

Protégez votre collection de belles bouteilles

Si vous possédez une collection de vins de grande valeur, non destinée à la consommation courante, précisez-le à votre assureur. Il peut être judicieux de souscrire un contrat sur mesure et adapté à une collection pour protéger vos bouteilles.

L’intervention d’un expert est alors nécessaire pour évaluer votre collection. En fonction de son importance, vous devrez équiper le lieu de votre cave de certains dispositifs de sécurité (porte blindée, serrure 3 points, etc.). Lors du choix de votre contrat, prêtez bien attention aux garanties et éventuelles exclusions.

En cas de sinistre, les factures et autres reçus de livraison de vos bouteilles vous seront demandés. Pensez à bien conserver vos justificatifs d’achat. Le montant de l’indemnisation dépend des franchises et du plafond de remboursement fixé au contrat. Prenez conseil auprès de votre assureur afin de bien adapter ces paramètres à vos besoins lors de sa souscription.

Pensez à contacter l’assurance constructeur de votre armoire-cave

Si vos bouteilles sont stockées dans une armoire-cave, vous pouvez faire appel à l’assurance constructeur en cas de dysfonctionnement. Dans le cas où votre vin est altéré, suite à un problème de température ou d’humidité lié à une défaillances de l’appareil, les dommages peuvent être pris en charge par le fabricant.

Sachez cependant que la garantie constructeur est limitée dans le temps. Si la garantie légale a expirée, il faudra se référer aux garanties contractuelles mentionnées au dos de la facture d’achat.

Quand c’est possible, dire « OUI » à votre client.
Et quand c’est impossible, trouvez la solution.

Pin It on Pinterest

Share This